Séance // Les Séances 1Kult #04

2019, ça a été lancement d’un nouveau rendez-vous de programmation estampillé 1Kult. Je n’ai pas pris le temps d’en parler, mais voilà déjà qu’après Schizophrenia (carte blanche au site Chaos reign), The Slave (carte blanche Bertrand Mandico) et tout récemment La Prisonnière (carte blanche Cattet & Forzani), le quatrième opus pointe le bout de son nez, toujours au cinéma Les 7 Batignolles.

Les Séances 1Kult, ce sont des films bizarres, inclassables, fous, atypiques, dans la lignée de ce dont je traitais sur le site. Or, contrairement aux tentatives précédentes de rendez-vous de ce type, j’ai décidé de systématiser la présence d’un invité. Pour la prochaine, qui se déroulera le 7 mai prochain, c’est cette fois Fabrice du Welz (Calvaire, Vinyan, Adoration), qui a choisi Voici le temps des assassins de Julien Duvivier. On ne cesse depuis quelques années de redécouvrir le réalisateur, qui a de plus en plus les honneurs de la haute définition. C’est donc la copie restaurée par Pathé en 2016 qui sera projetée, et bien évidemment le film sera présenté par Fabrice du Welz.

Toutes les infos ci-dessous :

Séance 1Kult #4 : 7 mai  2019 – 20H00
Carte blanche à Fabrice du Welz 

Dès Calvaire, son premier long-métrage, Fabrice du Welz s’est imposé comme l’un des cinéastes les plus passionnants et vénéneux de sa génération. Depuis, il n’a cessé avec le mystique Vinyan ou l’écorché Alleluia de confirmer tous les espoirs mis en lui. Alors que sa trilogie des Ardennes est sur le point de se conclure avec Adoration (qu’on imagine très bien venir remuer les festivaliers de la Croisette dans quelques semaines), il viendra nous présenter cette carte blanche qu’il nous fait l’honneur d’accepter.

André Chatelin, un restaurateur réputé des Halles de Paris, s’est pris d’affection pour le jeune Gérard. Un jour, Chatelin voit débarquer Catherine, la fille d’une ex-épouse apparemment décédée. Gérard tombe rapidement sous le charme de Catherine, alors que celle-ci lui confie ses sentiments pour Chatelin. Ce n’est que le début du projet machiavélique de la jeune femme…

Derrière ce titre tout droit sorti des Illuminations d’Arthur Rimbaud, l’immense et sous-estimé Julien Duvivier (La Belle équipe, Panique) nous offre l’un de ses films les plus sombres. Devant la caméra, Jean Gabin abandonne les bons mots de Audiard ou Jeanson pour une composition remarquable, face à la troublante Danièle Delorme. Restauré en 2016, ce diamant noir brillera de mille feux le temps de cette séance exceptionnelle.

Voici le temps des assassins de Julien Duvivier
1956 – France
1h53
Tout public

 TARIF : 6,50 €

Carte CinéPass Pathé acceptée
Réservations : https://urlz.fr/9rtd

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.